Pourquoi les filles sont-elles attirées par les «Bad Boys»?


Est-ce que ça serait pour leur attitude si attirante, pour le fait que les bons gars représentent plus une amitié qu’une relation possible ou pour le danger et le côté impulsif qu’ils dégagent? Au départ, nous pensons que c’est plutôt pour ces raisons, mais en y réfléchissant c’est une autre vision des choses qui m’est venue à l’esprit. Lorsqu’on commence à fréquenter un «bad boy», on aime le fait qu’il soit indifférent, qu’il est un détachement de tout, qu’il vit sur le moment et qu’il soit impulsif, mais avant tout nous aimons ce qu’il dégage.

Par contre, lorsque la relation commence, nous voulons que le mauvais garçon soit à l’écoute, qu’il se préoccupe de nous, que ses actes soient réfléchis: nous voulons complètement le changer. Ce qui nous attire tant chez le «bad boy» est la mission qu’on se porte à nous même de le changer. Inconsciemment, nous espérons être la personne spéciale qui réussira à transformer ce mauvais garçon en prince charmant. J’y vais fort avec le terme «prince charmant», mais nous souhaitons sans nous l’avouer de vivre l’un des contes de Disney.

Le problème c’est que ces mecs-là ne veulent pas tous changer, nous nous retrouvons alors célibataires encore une fois par un autre échec. Nous ne nous rappelons pas des moins bons côtés de la relation passée avec eux, mais du sentiment de liberté que leur détachement nous apportait. Même après tout ça, nous, les filles, persistons à croire qu’il existe des bons «mauvais garçons».Tôt ou tard dans notre vie, nous nous rendons compte que les gentils garçons sont peut-être la solution à nos relations sans réel avenir, que la routine qu’on cherchait tant à éloigner nous paraît accueillante, que la vie «plate» avec eux est en faite ce que l’on souhaite.

Disons-nous-le franchement, ce n’est pas avec le mauvais garçon qu’on veut passer notre vie, se marier, avoir une maison, avoir des enfants, mais bien avec un garçon stable qui a tout pour s’accomplir dans la vie et nous porter à nous épanouir. Ce phénomène a toujours été présent et le sera probablement toujours, car il y aura toujours des bons et des mauvais garçons. Heureusement, on ne peut qu’apprendre de nos erreurs, il vaut mieux être avec un homme qui nous rend heureuse plutôt que de perdre notre temps à changer quelqu’un qui ne le souhaite pas. Comme dirait le proverbe : « il vaut mieux être seul que mal accompagné»!

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?
D'AUTRES SUJETS POURRAIENT VOUS INTÉRESSER...

Voir 95% de mon meilleur contenu

#pourquoilesfillessontellesattiréesparlesbadboys

Articles en vedettes
Articles Récents
Pas encore de mots-clés.
Suivez-nous
  • Wix Facebook page